Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Budget. Décision modificative. 185.000 euros d'études pour une carrière hippique.

31 Mai 2012, 08:38am

Publié par Marc Jammet

Chaque année, le maire fait voter le budget municipal en décembre.

Le problème, c'est qu'il ne connaît pas alors le montant précis des diverses dotations ou subventions qui vont être versées et que, depuis deux ans maintenant, il ne fait pas voter non plus le taux des impôts locaux.

D'où ces décisions modificatives à répétition. La première cette année arrive juste après le vote des taux le 19 mars dernier.

Au total, quelques recettes non prévues: le fonds de solidarité des communes Ile de France en augmentation pour Mantes la Jolie, les impôts locaux, l'augmentation des services publics (notamment pour ce qui concerne le social) qu'il a fait voter le 19 mars dernier.

Des recettes qui vont servir, pour la plus grosse part, à réajuster les dépenses prévues en prenant en compte les avenants ou révisions de prix. C'est devenu malheureusement récurent, chaque marché de la Ville se voit ensuite modifié par des avenants à répétition. En clair, on passe un appel d'offres. Les entreprises répondent. On choisit la "moins-disante". Et, comme par hasard, quelques mois ensuite, la Ville introduit des avenants. Soit elle souhaite des travaux supplémentaires, soit l'entreprise déclare qu'elle a rencontré des difficultés particulières sur tel ou tel terrain. Et ... le marché est révisé à la hausse. Entre le 19 décembre (date du vote du budget primitif) et ce conseil municipal, la dépense supplémentaire est estimée à 700.000 euros.

Une seule d'investissement supplémentaire: 185.000 euros pour des études sur une carrière hippique sur l'Ile Aumône. 

Des études "bien avancées" puisque la carrière était prête pour le 20 mai afin d'accueillir le "Jumping" avant que la "Fantasia" ne l'investisse la semaine suivante. Aucune délibération n'a pourtant été votée. Mais les études sont déjà chiffrées à 185.000 euros. Qu'en sera-t-il de la réalisation? Et des frais de fonctionnement puisque des milliers de litres d'eau sont utilisées pour détremper le terrain à chaque utilisation. Visiblement la rigueur n'est pas pour tout le monde.

Cela n'a empêché ni l'UMP ni le Modem de voter "Pour" (hormis Clotilde Kraus qui a voté contre). Votes contre: PCF, PS, DECIL.

Vous trouverez, ci-dessous, l'intégralité de mon intervention lors de ce conseil. Cliquez deux fois sur l'image pour l'agrandir.

DM1

Commenter cet article