Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Vivre mieux à Mantes-la-Jolie. Nos élus. Leurs activités.

, 00:50am

Publié par Marc Jammet

Depuis le 15 mars 2020, quatre élus de notre liste siègent au Conseil municipal de Mantes-la-Jolie.

Vous trouverez, regroupées ci-dessous, les informations en lien avec leur mandat (au fur et à mesure de leurs mises à jour).

Les mises à jour:

  • Conseil municipal du 16 octobre 2019 (restitution écrite de l'enregistrement de la séance)
  • Conseil municipal du 30 septembre 2019 (restitution écrite de l'enregistrement de la séance)
  • Tribune libre. Novembre 2020
  • Tribune libre. Octobre 2020
  • Tribune libre. Septembre 2020.
  • Tribune libre. Juillet et Août 2020
  • Tribune libre. Juin 2020
  • Tribune libre. Mars 2020
  • Tribune libre. Février 2020.
  • Conseil municipal. L'enregistrement (restitution par écrit) du Conseil municipal du 3 février 2020

Tribune libre. Novembre 2020

Cour des comptes. Jugez par vous-mêmes.

Des élus qui confondent leur compte en banque avec celui de la municipalité, des recrutements illégaux et surpayés, des ventes de propriétés s’apparentant à du clientélisme, des emprunts toxiques ayant fait exploser la dette … pendant que l’on dit aux Mantais que rien n’est possible pour eux.

La Cour des comptes a mis en exergue un fonctionnement municipal anormal et immoral.

Nous vous proposons d’en juger par vous-mêmes sur le blog – www.marcjammet.fr – où ce rapport a été mis en ligne.

Bien à vous,

Armelle HERVE, Bintah SY, Mohamed MMADI, Marc JAMMET.

Conseil municipal du 5 octobre 2020. Rapport de la Cour des Comptes. Intervention de notre groupe.

Le rapport de la Cour des Comptes était à l'ordre du jour du Conseil municipal du 5 octobre dernier.

Vous trouverez, ci-dessous, l'intervention de notre groupe VIVRE MIEUX A MANTES-LA-JOLIE (Armelle HERVE, Bintah SY, Mohamed MMADI et Marc JAMMET).

 

Deux remarques préalables d’entrée.

 

  • D’ordinaire ce sont les délibérations de la commission des finances qui sont examinées en premier. Aujourd’hui, ce sont les dernières ! Avec un ordre du jour porté à 44 délibérations !

 

  • Si cette délibération nous a bien été transmise par les voies ordinaires, le rapport de la Cour des Comptes l’a été via un autre mail et dissimulé au milieu d’autres pièces jointes sans nom.

 

Nous ne souhaitons pas polémiquer inutilement mais on aurait tenté de nous cacher des choses qu’on ne s’y serait pas pris autrement.

 

Que dire de ce rapport ? Qu’à le lire, il met en exergue un fonctionnement ANORMAL et IMMORAL.

 

Pendant qu’on dit aux Mantais « non la gratuité ce n’est pas bon », certains ici semblent avoir confondu leur compte en banque avec celui de la trésorerie municipale.

 

Avec un élu qui va acheter des bouteilles de vin à Intermarché, qui se sert d’une carte d’essence municipale pour aller en vacances, qui offre des cravates et des foulards Hermès soi-disant pour promouvoir l’industrie du luxe à l’étranger.

Oh il n’est pas le seul mais c’est sans-doute le plus voyant.

 

Qu’il met le doigt sur des décisions jugées illégales : procédures de recrutement d’agents contractuels, vente de plusieurs propriétés à des associations confessionnelles dans des montages financiers hasardeux, la coopération décentralisée avec des mandats pour 19 élus jusqu’à une drôle de cellule « interventions et médiation sociale ».

 

Qu’il met le doigt encore sur le fossé qui existe entre la communication municipale, la réalité et les besoins.

Nous ne résistons pas au plaisir de citer la Cour des comptes quand elle regrette que la commune « soit dépourvue d’un centre municipal de santé » et qu’elle précise que « les travaux des juridictions financières ont mis en lumière l’utilité d’un tel équipement pour une population défavorisée ».

 

Alors nous avons bien vu qu’il y avait un débat entre la Cour des Comptes et l’exécutif municipal. On verra où il mène et la délibération ce soir portant sur la protection fonctionnelle de l’ancien maire en est peut-être un indice.

 

Mais il y a aussi :

 

  • Les irrégularités reconnues – notamment financières. Y mettre un terme est une chose, que la Ville ne soit pas lésée et récupère les indus en est une autre.

 

  • Et surtout un besoin de transparence – surtout quand on ajoute à ce rapport la procédure judiciaire en cours sur le marché du Val-Fourré. Il y a besoin maintenant d’actes clairs et transparents.

Tribune libre. Octobre 2020. 

Il faut que les élus se bougent pour l’emploi !

Ce sont plus de 3.000 emplois qui seront supprimés si Renault stoppe sa production à Flins en 2024.

3.000 emplois « directs », c’est 12.000 emplois supprimés avec les Sous-traitants, les PME, les commerçants … 12.000 familles de plus touchées par le chômage dans notre région.

Face à cela, il faut que les élus se bougent – à commencer par le Maire !

Sans attendre, nous exigeons du groupe Renault qu’il relocalise la production automobile à Flins.

Il a perçu des milliards d’euros de fonds publics alors il doit nous rendre des comptes.

Bien à vous,

Armelle HERVE, Bintah SY, Mohamed MMADI, Marc JAMMET.

Conseil municipal du 5 octobre 2020.

L'ordre du jour et les délibérations.

Vous trouverez, ci-dessous, l'ordre du jour du Conseil municipal ainsi que les documents qui y sont liés en pièces jointes.

 

 

 

 

Samedi 26 septembre 2020. Réunion publique.

C'est ce samedi 26 septembre que s'est tenue la première réunion publique de nos élus et de notre équipe municipale.

Nous l'avions dit. Nous voulions d'abord écouter ce qu'avaient à nous dire les Mantais présents.

Et les sujets n'ont pas manqué: pénurie, manque d'entretien et casse des logements sociaux, parcours du combattant pour obtenir un logement social (chaque adjoint se comportant comme un petit roitelet), constructions de promoteurs privés sans que les résidents du coin n'en soient informés, stationnement, commerces ("Achetons Mantais" ? Mais avec quel argent ?), transports ...

Et puis surtout ... la santé !

"Pour mon dentiste, je dois aller à Verneuil-sur-Seine, pour mon ophtalmologiste à Mézières-sur-Seine", "Pour mon dentiste moi c'est à Limay (ce qui se traduit aussi par une demi-journée de travail - de salaire - perdue)", "Mon médecin généraliste est parti en retraite, je dois maintenant aller à Bonnières", "Et moi à Septeuil, tous les médecins généralistes sont saturés", "De nombreux spécialistes refusent la CMU", "moi je suis nouvel arrivant à Mantes-la-Jolie donc nouveau patient, impossible pratiquement de trouver un médecin".

La maison médicale annoncée par la majorité municipale règlera-t-elle quoi que ce soit? 

A priori non. La maison médicale c'est d'abord mettre à disposition provisoirement des locaux, un secrétariat mais le problème à Mantes-la-Jolie n'est pas que les médecins ont du mal à s'installer ou qu'ils n'ont pas assez de ressources mais que ceux qui restent sont surchargés.

Notre proposition d'un Centre municipal de Santé avec l'arrivée de nouveaux médecins qui seraient salariés par la Ville répondrait beaucoup mieux à la situation actuelle.

Pour notre part, nous allons donc travailler pour mettre beaucoup plus fort cette question en débat.

Tribune libre. Septembre 2020. 

Nous vous donnons rendez-vous le 26 septembre prochain.

Cela irait mieux si on écoutait davantage les Mantais et qu’on les informait honnêtement afin qu’ils puissent juger par eux-mêmes.

Aussi nous vous invitons SAMEDI 26 SEPTEMBRE A PARTIR DE 15h00, espace Guy Mainière (64 rue Maurice Braunstein).

Nous vous présenterons les grands axes qui vont nous guider et, surtout, NOUS VOULONS VOUS ECOUTER.

Etre le principal groupe d’opposition nous donne une responsabilité particulière : nous avons beaucoup de choses à nous dire.

(Cette réunion respectera bien-sûr toutes les mesures barrières).

Bien à vous,

Marc JAMMET, Armelle HERVE, Mohamed MMADI, Bintah SY.

Tribune libre. Juillet - Août 2020 

Bonnes vacances malgré tout 

La crise sanitaire a particulièrement frappé à Mantes-la-Jolie.

Combien de familles ne pourront-elles pas partir en vacances cette année ?

Parce qu’elles en auront encore moins les moyens financiers que l’année dernière ou qu’elles ne pourront pas séjourner « au pays » faute de transports ?

C’est la raison pour laquelle nous avons voté POUR les dispositifs mis en œuvre par la municipalité en direction des familles et de leurs enfants.

Ils sont insuffisants mais tout est bon à prendre dans ce cas si particulier.

Bien entendu, nous restons vigilants et à votre écoute.

Groupe VIVRE MIEUX A MANTES-LA-JOLIE : Marc JAMMET, Armelle HERVE, Mohamed MMADI, Bintah SY.

Conseil municipal du 6 juillet 2020 - Compte-rendu de séance (services municipaux)

Tribune libre. Juin 2020 

Une opposition unie et déterminée pour les mantais 

La solidarité entre tous les Mantais, le retour du social et la défense des services publics : nous ne lâchons rien et c’est autour de ces trois axes que nous allons mener notre action.

Nous observons d’ailleurs combien nos propositions (cantine gratuite, centre municipal de santé, stationnement en régie qui nous ferait gagner 500.000 euros) auraient été utiles en ce moment de crise sanitaire.

Être le principal groupe d’opposition nous donne une responsabilité inédite. Et nous allons nous attacher à faire nos preuves devant et avec les Mantais.

Groupe VIVRE MIEUX A MANTES-LA-JOLIE : Marc JAMMET, Armelle HERVE, Mohamed MMADI, Bintah SY.

Tribune libre. Mars 2020. 

Une passerelle qui ne supporte pas le gel 

Quelques mois après l’inauguration de la passerelle qui jouxte le pont de Limay, le maire vient de s’apercevoir qu’elle … ne supportait pas le gel (!).

Celle-ci a pourtant coûté 10 millions d’euros aux contribuables.

Avec cette somme on pourrait financer 16 années de cantine gratuite pour chacun de nos enfants scolarisés en maternelle ou en élémentaire.

Je réclame à nouveau du sérieux dans la gestion des fonds publics.

Davantage d’informations ? www.marcjammet.fr

Marc Jammet

Conseiller municipal PCF

Tribune libre. Février 2020 

Il faut sauver dunlopillo. 

Dunlopillo est à nouveau frappé (licenciement annoncé de 180 salariés d’ici au mois de mars, des dizaines d’intérimaires).

Sauver Dunlopillo et le droit de vivre et de travailler dans la région, c’est :

  • Allonger la mise en surveillance de l’entreprise

  • Un audit auprès du groupe ADOVA portant sur l’utilisation des fonds reçus (publics et assurance).

  • Cet audit aboutissant au besoin au remboursement des fonds publics versés pour permettre la construction d’un véritable plan de maintien et de développement de l’entreprise.

Davantage d’informations ? www.marcjammet.fr

Marc Jammet

Conseiller municipal PCF

Conseil municipal du 3 février 2020

Il s'agit là de l'enregistrement des débats au Conseil municipal. Ceux-ci sont ensuite restitués par écrit et envoyés à chacun des Présidents de groupe.

Les intervenants (hormis le maire) par ordre chronologique: Joël Mariojouls, Nathalie Coste, Marc Jammet, Sidi El Haimer, David Stefanelly.

La restitution de l'enregistrement du Conseil municipal du 2 février 2020

Conseil municipal du 16 octobre 2019 (enregistrement de la séance)

Ci-dessous l'ordre du jour. En lien: la restitution écrite par les services municipaux de l'enregistrement du Conseil.

 

La restitution écrite de l'enregistrement du Conseil municipal du 16 octobre 2019

Conseil municipal du 30 septembre 2019 (enregistrement de la séance).

Ci-dessous l'ordre du jour. En lien: la restitution écrite par les services municipaux de l'enregistrement du Conseil.

 

 

La restitution de l'enregistrement du Conseil municipal du 30 septembre 2019