Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Ils disaient Efficience

8 Avril 2020, 07:50am

Publié par Marc Jammet

Pour réduire les coûts de fonctionnement ils ont imposé le Zéro stock.

 

A l’arrivée du coronavirus les soignants manquaient de surblouses, de masques, de solutions hydroalcooliques, de tests, de respirateurs…. et les hôpitaux manquaient de lits et de médecins, d’infirmiers, d’aides-soignants, de brancardiers….

 

Pour réduire les coûts de fonctionnement ils ont imposé les achats à l’étranger, obligeant les entreprises françaises à interrompre leurs productions et à licencier leurs personnels.

A l’arrivée du coronavirus l’Etat lui-même s’est trouvé dans l’impossibilité d’apporter une réponse rapide à ces manques parce que dépendant des industriels étrangers et de la concurrence des autres états.

 

Pour réduire les coûts de fonctionnement ils ont réduit les crédits alloués aux hôpitaux, imposant des taux d’occupation des lits de 100 % et des taux d’emploi des personnels de même niveau.

A l’arrivée du coronavirus le système hospitalier, déjà placé en flux tendus ne disposait d’aucune réserve capacitaire et a dû procéder en urgence à des transformations de lits, à des transferts de patients et à l’abandon de certains d’entre eux sur le bord du chemin.

 

Leur seul objectif était de réduire les dépenses des hôpitaux.

Leur mot d’ordre permanent était « Efficience ».

Ils sont allés chercher du côté de l’industrie les outils qui leur permettraient de gérer l’hôpital comme une entreprise.

 

Et ils ont trouvé le lean-management.

 

Vous l’’avez compris.

Leur politique sanitaire était seulement « économique »

A force d’économies et à l’arrivée du coronavirus elle génère aujourd’hui des dépenses colossales.

 

Et dans la théorie industrielle des 5 Zéros qui les a inspirés – vous savez : Zéro défaut, Zéro délai, Zéro papier, Zéro panne, Zéro stock – ils ont oublié le plus important, celui qui permet d’éviter les erreurs parce qu’il conduit à tenir compte de tous les interlocuteurs : le Zéro mépris.

Commenter cet article