Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Freneuse va recevoir 750 000 m3 de déchets du Grand Paris

8 Mars 2020, 12:57pm

Publié par Marc Jammet

A l'époque, les cimentiers avaient tous trouvé "plus pratique" de créer des étendues d'eau pour répondre à leurs obligations légales (plutôt que de replanter).
 
Ils ont trouvé mieux. Ils vont enterrer les déchets du "Grand Paris" contre monnaie sonnante et trébuchante.
 
Le cimentier LafargeHolcim envisage de combler les bassins laissés par l'exploitation des carrières.
 

Si Daniel Vaugelade, le président de l’Union pour la protection de la Boucle de Moisson et de ses habitants (UPBMH) n’était pas tombé « fortuitement » en mairie sur le dossier fin janvier, le projet de LafargeHolcim, qui consiste à faire venir à Freneuse (et à Moisson pour une moindre part) 750 000 m3 de déchets du Grand Paris, ne serait pas « sorti » (le Courrier de Mantes du 5 février). Le militant associatif pose au fond la question de l’accès du citoyen à l’information. Il raconte qu’il a eu du mal à prendre connaissance ce dossier : « Quand j’ai voulu le consulter, on a commencé par m’objecter que c’était confidentiel et non communicable. » En insistant lourdement, il a « pu tout de même y accéder et découvrir la réalité des faits », a-t-il écrit aux adhérents de son association.

Pas de déchets de démolition

Daniel Vaugelade ajoute que le sujet a bien été traité dans le compte rendu d’un conseil municipal en 2018, mais sous une « forme laconique et incompréhensible » : « Déclaration de projet et mise en compatibilité du Plan local d’urbanisme. » Une ligne donc, pas davantage, pour un projet appelé à grandement modifier le paysage. Pour rappel, la zone concernée appartient à la famille Marquet de Vasselot. Il y a une dizaine d’années, Lafarge voulait ouvrir dans cette propriété un nouveau site d’extraction de granulats, avant de se voir opposer par l’État un refus a priori définitif.

Daniel Vaugelade ayant donné un peu de publicité à son projet, le cimentier interrogé par le Courrier précise ses intentions. Elles ne viseraient qu’à améliorer le paysage : « LafargeHolcim Granulats a proposé à la commune de Freneuse un projet d’aménagement complémentaire des anciennes carrières, qui permet de valoriser le cadre paysager grâce à l’accueil de terres inertes. L’objectif est d’améliorer la biodiversité par la création de zones humides et la réouverture de pelouses. Ce projet permettrait aussi de revenir à un modelé plus proche de la cote initiale avant carrière, plus doux et naturel. Un chemin pédestre serait créé sur une propriété actuellement privée, permettant aux promeneurs de relier Freneuse à Moisson, offrant de nombreux points de vue sur la Seine et les coteaux. »

Quant à la nature des déchets qui seraient acheminés par voie fluviale en rouvrant « l’ancien chenal donnant accès aux plans d’eau », LafargeHolcim indique qu’il s’agirait de « matériaux inertes rigoureusement contrôlés, issus de terrassements et ne contenant aucun déchet de démolition ».

 
 

Commenter cet article