Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

ILS OSENT TOUT ... Vous êtes malade ? Démissionnez !

27 Novembre 2018, 10:40am

Publié par Marc Jammet

Petite chronique locale d'une permanence syndicale

 

En CDI depuis 15 ans, il travaille depuis 12 heures par jour sans qu'aucune heure supplémentaire ne lui soit comptée ni rémunérée.

C'est que l'employeur lui a expliqué doctement "qu'avec toutes ses charges" (les cotisations sociales patronales, autrement dit une partie du salaire différé du salarié - NDLA), il avait de plus en plus de mal à joindre les deux bouts.

Très avenant au demeurant le patron … jusqu'à ce qu'un salarié ne lui rapporte plus assez !

Ce qui a été le cas du salarié qui, à ce rythme, est tombé malade.

Alors, pour le patron, il fallait vite faire un exemple.

Bon prince, il a tout d'abord proposé au salarié … de démissionner. Ce qu'évidemment le salarié n'a pas fait.

Alors, en ne fournissant pas les éléments nécessaires au déclenchement d'un contrat de prévoyance (qui assure le paiement à 100% du salaire antérieur) contracté par l'employeur (et qui fait donc partie des éléments constituants du contrat de travail de l'entreprise), il a contraint le salarié à subir une baisse importante de ses revenus alors même qu'il est reconnu en grave dépression.

Les perdants? Le salarié bien-sûr, la sécurité sociale qui doit indemniser le salarié de la faute directe de l'employeur par le climat de peur qu'il instaure, et bien sûr les autres salariés qui continuent à subir ce genre de pratique.

La défense d'un seul salarié ne suffira jamais à faire disparaître ce genre de pratique.

Se syndiquer et construire son syndicat au besoin pour pouvoir peser face à l'employeur c'est évidemment utile pour que les salariés défendent ensemble leurs droits et fassent reconnaître leurs revendications mais c'est AUSSI une question de DIGNITE HUMAINE.

 

 

 

La lutte des classes?

Qu'on y croit ou pas, elle s'exerce quotidiennement.

Et quand les salariés ne mènent pas cette lutte, ce sont les patrons qui la gagnent !

Commenter cet article