Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Le Parisien. Au Val-Fourré, le marché confié au privé

3 Février 2018, 09:49am

Publié par Marc Jammet

L'article a été publié le vendredi 2 février 2018.

 

Vous trouverez également ci-dessous, le contenu de mon intervention sur le sujet lors du Conseil municipal du 29 janvier dernier.

 

Elle portait sur la gestion du marché du Val-Fourré mais également sur son déménagement, la synergie avec les commerçants du centre commercial (dont il va être éloigné) ainsi que sur celui du Centre-Ville

Le Parisien. Au Val-Fourré, le marché confié au privé

Mantes-la-Jolie. Conseil municipal du 29 janvier 2018 intervention sur :

 

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC – MARCHES DE LA VILLE.

 

Je regrette qu’aucune étude sérieuse n’ait été engagée sur un passage en régie municipale.

 

Contrairement à son nom trompeur, la délégation de service c’est confier au privé la gestion du public. Dans le secteur privé, cela s’appelle la sous-traitance (dont l’actualité récente dans les grands hôtels a montré les méfaits pour les salariés).

 

Cette régie, je pense que les services municipaux en possèdent largement les compétences. Que celles-ci peuvent se renforcer – et favoriser l’écoute des besoins des usagers et des commerçants.

Dès lors bien entendu qu’il ne s’agit pas – pendant 5 ans – de permettre à certains de ne payer leurs emplacements. Cela nous a coûté 750.000 euros, je vous le rappelle !

 

D’autant que cette délégation arrive un moment précis : celui du déménagement du marché du Val Fourré sous fond de transformations majeures du centre commercial Mantes II (réduction de la voilure pour les commerces (dont certains seront expropriés si je m’en tiens aux documents que vous avez déjà fournis aux autorités publiques) et densification de l’habitat après nous avoir dit pendant plus de 20 ans qu’il fallait dé-densifier.

 

On en retire quand même une impression de politique à la petite semaine.

 

Je vous rappelle quand même que vous avez justifié la casse de près de 200 logements re Racine notamment par un nouveau projet d’habitat, de La Foncière du Logement.

On se retrouve aujourd’hui, pratiquement du jour au lendemain, avec 1.176 mètres linéaires de marché pour un peu moins de 180 commerçants – qui va faire chuter la fréquentation du centre commercial les mardis, vendredis et dimanches par manque de synergie entre les deux formes de commerce et leur éloignement.

 

Un marché qui devait déménager en avril puis en début d’année puis le 3 ou le 10 février pour en arriver aux dernières nouvelles le 13 février.

Et qui, si l’on en croit les diverses déclarations, ne sera que provisoire – de quelques années à 15 ans voire plus ais-je même relevé.

 

Je le redis avec force. Il y a besoin de respect des habitants et des commerçants du Val-Fourré.

Il y a besoin de sérieux et de sincérité.

 

Pour le reste, cette DSP va concerner principalement les marchés du Val-Fourré et du Centre-Ville.

Un marché du centre-ville qui ne se porte pas si bien que cela – hormis la halle. Et sans doute pour cette dernière la création d’un lieu convivial et de dégustation est-il une bonne chose.

 

Des marchés en difficultés donc – et dont l’une des causes principales est le manque de pouvoir d’achat.

 

Face à tout cela, je crois qu’il y a besoin d’imagination, de respect, de sérieux, de détermination pour répondre aux problèmes.

 

Je ne peux qu’en constater l’absence – et cela quel que soit le nom du délégataire privé.

Commenter cet article