Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Le Parisien. L’adjoint au maire (LR) de 38 ans doit succéder ce lundi soir à Michel Vialay. Il a été formé à l’école Bédier.

18 Décembre 2017, 09:18am

Publié par Marc Jammet

Trois ans avant après avoir intégré le conseil municipal de Mantes-la-Jolie, Raphaël Cognet s’apprête à en prendre la tête. L’actuel adjoint au commerce (LR) doit être élu maire de Mantes-la-Jolie, ce lundi soir, en remplacement du député-maire Michel Vialay (LR), confronté au cumul des mandats.

Ce changement de tête, dans la troisième ville des Yvelines, est d’abord un changement de style. A un Michel Vialay réservé et un peu raide, succède un élu de 38 ans, avenant et au tutoiement facile. Ce père de quatre enfants, habitué de la messe du dimanche matin, pratique volontiers, et avec un certain succès, l’humour taquin.

Mais qu’on ne s’y méprenne pas : l’abord sympathique et le sourire n’empêchent ni la détermination politique ni l’ambition. Pour accéder au fauteuil convoité, il lui a fallu s’imposer en interne, au détriment de l’ex première adjointe Cécile Dumoulin qui lorgnait aussi la place. Il semblerait que l’avenir de cette dernière s’inscrive à Limay… ville où Raphaël Cognet avait tenté sa chance aux municipales de 2008 avant de se heurter à la citadelle communiste.

Arrivé sur le Mantois en 2005, ce Grenoblois de naissance, titulaire d’une maîtrise de philosophie, est passé par l’école Pierre Bédier, l’actuel président (LR) du conseil départemental et ancien maire de Mantes-la-Jolie, dont il fut l’assistant parlementaire. « Avec lui, j’ai appris une chose essentielle : la politique, c’est du terrain », confie-t-il. « C’est le seul qu’on voit encore sur le marché, un sac de poireaux à la main », confirme un élu mantais.

Difficile de trouver, pour l’instant, des opposants farouches à Raphaël Cognet, même si son exposition future devrait logiquement régler cette singularité…

Interrogé sur le personnage, Marc Jammet, conseiller municipal PC, se garde de tout jugement hâtif et dit espérer « enfin, de vrais débats politiques avec le nouveau maire ». Avant de glisser une petite pique à l’adresse de cette droite qui s’est crispée autour de la succession de Michel Vialay : « Ce qui est marrant aujourd’hui, c’est que Cognet a échoué à Limay pour revenir à Mantes-la-Jolie. Et que Dumoulin a échoué à Mantes-la-Jolie pour tenter Limay. » A taquin, taquin et demi…

Retrouver l'article, c'est ici 

Commenter cet article