Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Le bus "LIBERTE POUR ÖCALAN " a fait halte à Mantes-la-Jolie hier

25 Octobre 2017, 08:11am

Publié par Marc Jammet

Le bus "LIBERTE POUR ÖCALAN " a fait halte à Mantes-la-Jolie hier
Le bus "LIBERTE POUR ÖCALAN " a fait halte à Mantes-la-Jolie hier

33 jours, 30 villes de France pour faire connaître le sort et les idées de celui qui est en passe de devenir le vieux prisonnier politique du monde, détenu depuis presque 20 ans en Turquie.

 

A Mantes-la-Jolie, c'est devant la collégiale que le bus a fait halte. 

Une manifestation au cours de laquelle les représentants des kurdes en France ont pris la parole ainsi que les représentants d'organisation venus les soutenir. 

A Mantes-la-Jolie: un journaliste italien, la municipalité de Limay et la section PCF de Mantes-la-Jolie.

 

Pour ce qui concerne cette dernière, c'est Marc Jammet, conseiller municipal de Mantes-de-Jolie qui, après avoir excusé l'absence d'Armelle Hervé, la secrétaire de la section, retenue par ses obligations professionnelles, a réaffirmer le soutien de notre section.

 

Un soutien à l'action des forces armées kurdes en Syrie, souvent un peu seules, face à Daesh et à leur expérience de territoire autogéré au Rojava.

Un soutien à la place des femmes dans les organisations et la condamnation de la dictature masquée qui se met chaque jour un peu plus en place en Turquie.

Le tout face au "laissé faire" des institutions européennes qui ont même participé à l'achat de pétrole des territoires occupés de Daesh.

 

Rappelant leur rejet des institutions européennes, les communistes privilégient la solidarité internationale et la lutte pour la paix et le dialogue que promeut le PKK.

Agir pour la libération d'Ocalan, le dirigeant du PKK, c'est aussi agir pour la libération de tous les prisonniers politiques.

 

  Après l'initiative commune organisée en 2016 à Mantes-la-Jolie sur l'expérience au Rojava et la place des femmes dans la lutte contre Daesh, la section de Mantes-la-Jolie est toujours disponible pour informer sur les luttes et agir ensemble.

 

Vous trouverez ci-dessous l'invitation que le CCDFKY (Centre culturel démocratique franco-kurde des Yvelines - ccdfky@hotmail.com) avait diffusé à cette occasion. 

L'Initiative "Liberté pour Öcalan" a commencé un tour de 33 jours dans un bus qui fera halte dans 30 villes importantes de huit pays.
 
A travers ce tour qui aura lieu du 9 octobre au 11 novembre, l’initiative se propose de diffuser une information plus large et plus accessible sur les idées d'Öcalan, son isolement carcéral, son rôle clé pour la solution de la question kurde et son combat pour la liberté des peuples au Moyen-Orient.
 
Son objectif est de renforcer le soutien et la solidarité internationale autour de la campagne pour la liberté d'Öcalan et de tous les prisonniers politiques en Turquie.
 
Voilà presque 20 ans qu’Öcalan est détenu en isolement sur l'île-prison Imrali, l'équivalent de Robben Island, en Turquie.
Pendant 10 ans, il était le seul prisonnier sur l'île.
Malgré les conditions effroyables dans lesquelles il est détenu, Öcalan n’a jamais baissé les bras et a continué à se battre pour la résolution pacifique des conflits au Moyen-Orient et de la question kurde en particulier. Inspirée par ses écrits, la population du nord de la Syrie a mis en place un système multiethnique, multiconfessionnel et démocratique.
Dans cette région tourmentée, Abdullah Öcalan incarne l’espoir pour la paix et la démocratie.
 
Depuis qu’il est en prison, des millions de personnes se mobilisent pour sa libération.
Plus de 10 millions de personnes à travers le monde ont signé une pétition demandant sa liberation, ce qui montre bien la confiance du peuple kurde dans sa personne.
 
Tandis que la crise au Moyen-Orient s’approfondit et que la Turquie dérive vers la dictature, la voix de paix et de démocratie portée par Öcalan est plus nécessaire que jamais.
Öcalan est l’architecte de la proposition pour une coexistence digne. Seule sa liberté peut permettre une réconciliation.
 
Il est temps maintenant d'écouter les peuples:
 
La liberté, pas d'esclavagisme! La paix, pas de guerre interminable! La démocratie, pas de dictature! C'est ce que défend Öcalan.
 
IL EST TEMPS!
 
LIBERTE POUR ÖCALAN !

 

 

Commenter cet article