Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 12:38
Mantes-la-Jolie. RAPHAËL COGNET VEUT PRIVATISER  MANTES-EN-YVELINES HABITAT
Mantes-la-Jolie. RAPHAËL COGNET VEUT PRIVATISER  MANTES-EN-YVELINES HABITAT

Madame, Monsieur,

 

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-dessous la déclaration que je viens d'envoyer aux médias locaux et qui sera distribuée dès la semaine prochaine à plusieurs centaines d'exemplaires aux locataires concernés.

 

Vous trouverez également, ci-dessous, la partie du Conseil municipal dont il est fait mention dans cette déclaration (publiée sur ce blog sous le titre "Conseil municipal à chaud").

 

Le Président de « Les Résidences » (ex-OPIEVOY) a inscrit à l’ordre du jour du prochain Conseil de surveillance le 3 octobre, « le rachat de Mantes-en-Yvelines Habitat ».

 

Raphaël Cognet veut privatiser

Mantes-en-Yvelines Habitat

 

Mardi 3 octobre,  le prochain Conseil de surveillance risque fort d’annoncer la fin de Mantes-en-Yvelines Habitat, organisme encore office public.

 

Je tiens tout d’abord à dénoncer à nouveau le manque total de transparence et d’informations.

 

A ma connaissance, au moment où j’écris ces lignes, aucune information n’a été délivrée aux 2.355 familles locataires de Mantes-en-Yvelines Habitat (dont 1.628 résident à Mantes-la-Jolie).

Cette « loi du silence » a aussi été de mise lors du Conseil municipal du 25 septembre dernier et ce alors même que dans « un montage financier » assez trouble, la majorité municipale votait une délibération ouvrant la voie via Mantes-en-Yvelines-Habitat, le Conseil départemental des Yvelines et la communauté urbaine GPSEO… à l’aide indirecte à un promoteur immobilier sur la ZAC des Bords de Seine: NEXITY!

Pourquoi celui qu’on nous présente maintenant comme futur maire de Mantes-la-Jolie a-t-il alors observé un silence complice ?

 

 

Je tiens ensuite à dénoncer la privatisation rampante du logement social dans notre région et plus particulièrement à Mantes-la-Jolie.

 

La disparition de l’OPIEVOY dans Les Yvelines et l’Essonne (28.657 logements dans ces départements) au profit d’une société anonyme (Les Résidences Yvelines-Essonne) en constituait déjà une première marche.

Le rachat de Mantes-en-Yvelines Habitat (2.355 logements) en constitue la suivante.

 

Tout se passe comme dans un jeu d’échec sinistre où s’échangent, suivant les intérêts financiers et les amitiés politiciennes, les domiciles de plusieurs milliers de citoyens méprisés et instrumentalisés.

 

Ni Jean-Michel Voyer (Président de Mantes-en-Yvelines-Habitat, Vice-président de la GPSEO), ni Raphaël Cognet (Président de Les Résidences Yvelines-Essonne, Maire-adjoint de Mantes-la-Jolie) n’ont jamais reçu un tel mandat ni de leurs électeurs ni des locataires.

 

Pour ma part, je demande aujourd’hui de surseoir immédiatement à cette opération tant que ne sera pas organisée une véritable consultation de tous les locataires concernés.

 

Bien à vous,

Marc Jammet.

 

Conseil municipal "à chaud" du 25 septembre (partie).

 

Pass Yvelines-Résidences.

La Ville fait subventionner NEXITY par Mantes-Habitat-en-Yvelines

 

Le tout en deux temps, trois mouvements.

 

Premier temps. Premier mouvement. Mantes-en-Yvelines-Habitat (ex OPHLM de Mantes) achète le 17 juin dernier à Nexity 95 logements sur les 167 que compte le dernier programme immobilier de ce dernier dans la Zac des Bords de Seine. Nexity peut se frotter les mains, plus de la moitié de ses logements sont vendus avant qu’il n’ait eu à les commercialiser.

 

Deuxième temps. Deuxième mouvement. Comme Mantes-en-Yvelines-Habitat aura du mal à justifier « cet achat » alors qu’il rogne tous les jours sur les dépenses d’entretien et de réhabilitation de son parc, il faut donc qu’il récupère des recettes.

Et ça tombe bien ! Justement, comme par hasard, s’il déclare vouloir créer une résidence intergénérationnelle en loements locatifs sociaux, alors il peut bénéficier du dispositif mis en place par … le Conseil départemental des Yvelines.

Celui-ci pourrait alors apporter son obole – 5.000 euros par logement soit 450.000 euros en tout. De quoi sans-doute rembourser en partie la dépense opérée par l’organisme HLM en juin.

 

Deuxième temps. Troisième mouvement. Pour cela, il faut que la communauté urbaine (GPSEO) signe une convention avec le Conseil départemental pour permettre le versement de la subvention … à Mantes-en-Yvelines-Habitat.

Qu’à cela ne tienne ? Le maire de Mantes-la-Jolie demande au Conseil municipal de l’autoriser à signer cette convention (au nom de la GPSEO ? Quelle légalité) avec le Conseil départemental.

 

Sans un mot, la majorité docile vote.

J’ai voté contre.

 

Mantes-la-Jolie. RAPHAËL COGNET VEUT PRIVATISER  MANTES-EN-YVELINES HABITAT

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher