Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Burkini? L'enfumage politicien

27 Août 2016, 10:56am

Publié par Marc Jammet

Le Conseil d'Etat vient enfin de dire le droit: l'arrêté municipal de Villeneuve-Loubet est suspendu - ce qui devrait faire jurisprudence (mais il faudra saisir le tribunal administratif arrêté par arrêté, c'est la loi).

 

Mais les apprentis sorciers (de ces maires - qui se disent encore "républicians" - à Sarkozy en passant par Manuel Valls quii décidément n'a plus grand chose à lui envier) ont gagné: il y aura de plus en plus de Burkini sur les plages et il y aura de plus en plus de politiciens pour s'emparer de ces faits, les grossir ... afin de faire oublier le reste.

Quitte d'ailleurs - au bout du compte - à avancer tout doucement vers une "tenue officielle" sur les plages (ou vers ces "racines chrétiennes de l'Europe" contenues dans le traité constitiutionnel européen rejeté par les Français en 2005)

 

Qu'on me comprenne bien.

Je  trouve que le Burkini exclusivement dédié à cacher les formes des femmes est une régression sociale. Autant donc que les femmes qui s'y livrent le fassent dans l'indifférence générale tout comme personne ne viendrait dire que des bonnes soeurs catholiques en tenue sur la plage (si, si, j'en ai vues) sont une "insupportable provocation religieuse".

Cela s'appelle la laïcité.

Chacun est libre de ses croyances ou non et chacun tolère l'autre.  

Et cela n'empêche pas le débat sur les valeurs - plus ces dernières seront progressistes, moins ce genre de débat nauséaux ne prendra le pas sur les autres.

 

Les valeurs d'ailleurs.

Restons-y d'abord au niveau de la place des femmes dans notre société dont il conviendrait de codifier la tenue vestimentaire et donc leur place dans la sphère publique (rappelons-nous quand même qu'en France, il y a tout juste 50 ans que les femmes peuvent ouvrir un compte bancaire sans l'autorisation de leur mari) puisque les "nouveaux croisés anti-burkini" se drapent derrière les droits des femmes "obligées de porter cette tenue".

Mais qu'ont-ils fait pour faciliter leur éventuel refus?

Ne serait-ce qu'au niveau de l'information sur les droits des femmes dans notre République dans nos lieux publics par exemple, pour accompagner les refus et l'accès à l'autonomie sociale (emploi, logement ...).

Où en sont par exemple les foyers pour femmes en difficultés (appelés autrefois "femmes battues")?  

Il devait d'ailleurs s'en ouvrir un à Mantes-la-Jolie par Mantes-Yvelines-Habitat en face de la gare après une longue lutte qui avait permis le relogement des locataires et la condamnation des marchands de sommeil.

La maire-adjoint de l'époque - Madame Morillon, déléguée aux droits des femmes - avait beaucoup communiqué et la presse lui avait ouvert largement ses colonnes... Sauf que plusieurs années après, ce foyer est devenu .. serpent de mer.

 

Car ce que cache cette polémique désolante, ce sont les moyens à mettre en oeuvre - financiers et sociaux (et les deux vont souvent ensemble).

Autrement dit, réserver les fonds publics au public plutôt qu'aux baisses de charges pour le patronat. 

Mais d'un tel débat ils n'en veulent pas, lui préférant "une guerre de religion" qui aurait l'avantage de placer dans chacun des camps, exploiteurs et exploités, ces derniers en oubliant d'où viennent leurs problèmes: un capitalisme qui n'a ni frontière, ni langue, ni religion ... mais qui sait les utiliser à son profit.

 

A nous de ne pas nous laisser duper.

 

Commenter cet article