Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 08:40
Catherine TASCA (PS 78). Une histoire de bornes et d'élites

Pro-européenne, la sénatrice l'est assurément. Elle le démontre à nouveau dans l'éditorial de sa dernière lettre de parlementaire intitulé "rechercher la concorde" (* voir en fin, je n'ai pas pu m'empêcher).

 

Ainsi, sur l'air de "ce n'est pas moi, c'est l'autre", elle nous explique que "La France n'a que peu de prise dans ses propres frontières" et, qu'ajouté à "la faiblesse des institutions européennes, tout cela favorise la montée du scepticisme des citoyens à l'égard du politique en général et la contestation des élites".

 

Bigre! Contester les élites, ce n'est déjà pas bien mais il y a pire, nous dit encore l'édito: la statégie de certains syndicats de mise en cause radicale du Gouvernement et des forces de l'ordre (qui) libèrent le recours à la violence (...)

Violence qui passe dangereusement les bornes de l'expression démocratique des opinions nous dit-elle encore.

 

Si j'ai bien compris, philosophie à la Rhinocéros de Ionesco à la main (Un chat a quatre pattes, un chien a quatre pattes donc un chat est un chien), mettre en cause trop radicalement le gouvernement, c'est aussi s'attaquer aux forces de l'ordre, dénoncer "une bavure" c'est mettre en cause toute la police et qualifier la loi travail pour ce qu'elle est - une loi de droite au profit exclusif des patrons - c'est encourager la violence.

Et c'est d'autant plus dangereux que cela contribue également à contester les élites.

 

Alors pour ne plus contester les élites (mais c'est qui au fait ces élites?), l'expression démocratique doit être "bornée" (mais pour qui au fait?).

 

On se demande vraiment pourquoi, après avoir été historiquement en mesure de diriger le Sénat en 2011, le parti socialiste en a perdu la présidence après des élections municipales (où déjà les électeurs contestaient les élites?)?

 

* Je ne sais pas pourquoi (si un peu quand même) cela me fait fait penser à la place de la Concorde. Celle-ci fut ainsi rebaptisée en 1795 en remplacement de "place de La Révolution" par un gouvernement annonçant la fin de la révolution française et ouvrant la voie à ... Napoléon, l'empire et les restaurations monarchistes successives ...

Catherine TASCA (PS 78). Une histoire de bornes et d'élites

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans EPINGLE(E)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher