Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 18:19

stop-tafta-169

Soirée-Débat STOP TAFTA avec Frédéric VIALE, économiste, du Conseil Scientifique d’ATTAC France

mardi 15 mars de 20h00 à 22h00

 

TAFTA : Trans Atlantic Free Trade Agreement
PTCI : Partenariat Transatlantique sur le Commerce et l’Investissement
TTIP : Transatlantic Trade and Investissement Partnership
GMT : Grand Marché Transatlantique

 

Plusieurs noms pour un même projet de libre-échange et d’investissement entre l’Europe et les Etats-Unis en cours de négociation dans le quasi secret depuis juillet 2013 !

 

Un autre projet, le TISA réunit les États-Unis et les 28 pays membres de l’Union Européenne, l’Australie, le Canada, le Chili, la Colombie, le Costa-Rica, Hong-Kong, l’Islande, Israël, le Japon, le Liechtenstein, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, le Pakistan, le Panama, le Paraguay, le Pérou, la Corée du Sud, la Suisse, Taiwan et la Turquie.
 

Un danger pour l’emploi, la sécurité alimentaire, les services publics, la protection sociale, l’environnement, la démocratie … La population de l’Uruguay l’a bien compris et a fait pression sur son gouvernement qui vient de rejeter le TISA.

 

NOS QUESTIONS SUR CES TRAITES SONT LEGITIMES et CONCRETES :

 

Quel avenir pour les normes sanitaires agricoles ? Quels effets sur notre alimentation ?
 

Nos services publics pourront-ils encore être protégés et financés ?
 

L’inspection et le code du travail seront-ils illégaux, menaçant encore plus l’emploi?
 

Aurons-nous plus de médicaments génériques ?
 

Nos retraites par répartition seront-elles démantelées ?
 

Les biens communs comme l’eau et l’énergie seront-ils complètement privatisés ?

 

De multiples raisons de dire Non au Grand Marché Transatlantique !
LES LOBBYS DES MULTINATIONALES TUENT LA DEMOCRATIE

 

Tous les secteurs de la vie économique et sociale sont potentiellement concernés par ce projet d’accord de commerce et d’investissement : alimentation, santé, énergie, culture, services publics, régulation financière etc…
 

Les lobbys de l’agroalimentaire quotidiennement à l’oeuvre pour empêcher la mention d’OGM sur les étiquetages (Nestlé, Monsanto, Coca Cola…) sont ceux qui font le plus de pression en faveur du traité, dépassant même les secteurs pharmaceutiques, de l’automobile et financier !
 

Avec la suppression des droits de douane prévue et la reconnaissance mutuelle des normes, la qualité des aliments risque d’être alignée sur les normes les plus basses : adieu l’agriculture paysanne et bonjour la compétition sauvage destructrice d’emplois et d’environnement!
 

Les lobbys de l’industrie pétrolière, ont permis d’ores et déjà, l’entrée du pétrole issu des sables bitumineux, véritable catastrophe environnementale !
 

Le Tafta permettrait à des entreprises privées d’attaquer les États et d’exiger des dédommagements exorbitants si elles considèrent que les législations de ceux-ci compromettent leurs investissements et leurs profits.
 

Les jugements seraient établis par des tribunaux privés composés d’avocats et de juristes recrutés parmi les grands cabinets d’avocats d’affaires internationaux et payés à la mission, sans contrôle de leur impartialité et sanction par une magistrature indépendante !

 

Imposons une véritable transparence et décidons de notre mode de vie !

 

Un AVIS à SUIVRE
 

La députée allemande Katja Kipping a pu lire le texte du Tafta en salle de lecture restreinte et fait part de son inquiétude « …Ce que j’y ai lu ne peut me faire revenir sur l’avis négatif que j’ai depuis le début sur ce TAFTA.  »

« Il est déjà très significatif de voir que le Ministère des Affaires économiques adopte toutes ces mesures pour empêcher que le texte de l’accord ne soit divulgué.

En fait, ils ont toutes les raisons de faire comme cela.

Car quiconque voudrait entrer dans ces négociations avec l’objectif de protéger l’environnement, le consommateur et les conditions de travail, n’aurait aucune raison d’avoir peur de la transparence.

A l’inverse, ceux qui sont déjà à l’oeuvre pour brader la démocratie n’ont évidemment pas envie de finir sur la sellette de l’opinion publique. 

Si Sigmar Gabriel et les négociateurs sont réellement convaincus des bénéfices du TAFTA, pourquoi ne rendent-ils pas le texte public sur Internet ? »

 

Depuis des décennies, nous luttons pour la souveraineté alimentaire, les biens communs, l’emploi, pour défendre nos terres, la biodiversité, les libertés, et pour reconquérir la démocratie.

Nous avons fait entendre nos voix et nous avons remporté des victoires. 

Ensemble, nous pouvons arrêter les accords en cours de négociation.

 

Nous pouvons faire avancer nos alternatives pour un nouveau modèle économique et commercial qui respecte l’environnement, place les droits humains avant les profits des multinationales…

 

3,4 millions de citoyens européens ont déjà signé la pétition.

 

Rejoignez -les sur : https://www.collectifstoptafta.org/agir/article/signez-l-ice-auto-organisee
 

145 collectifs locaux — 586 collectivités « hors TAFTA » ou en vigilance

 

A l’initiative du Collectif Stop Tafta Val de Seine avec des citoyens, Attac 78Nord, Solidaires78, Nouvelle Donne Yvelines N/O, Ensemble les Mureaux, PCFMureaux, PG 8/9, NPA VDS, Europe Ecologie Mantois, le CRIC. Avec le soutien des Biocopains et la Biocoop d’Epône.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Mantes la Jolie Emplois
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher