Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 22:55

Comme d'autres, je suis contre.

 

D'une part parce que ça ne servira jamais à dissuader un terroriste de se faire sauter au coeur d'un lieu public mais, comme le dit fort justement (pour une fois) Manuel VALLS, elle a valeur de symbole. (mais quel symbole? Voir "d'autre part)

 

D'autre part parce qu'elle introduit une inégalité de traitement entre Français (les enfants étrangers adoptés par des couples de Français par exemple) qui ne les rendra jamais tout à fait Français

 

Enfin parce qu'historiquement la dernière "vague de déchéances" remonte à ... 1939 et 1940 avec plusieurs milliers de déchéances de nationalités dont Maurice THOREZ (secrétaire du PCF et député du Front Populaire, futur Ministre d'Etat) et Charles DE GAULLE (futur Président de la République).

On apprendra, en outre, que Philippe Pétain, jugé en 1945, ne sera pas lui déchu de sa nationalité par ceux qui "avait déjà connu".

 

Ci-dessous, après les images, un lien vers l'émission de "Public Sénat" très instructive à cet égard.

Déchéance de nationalité? Un peu d'histoire?
Déchéance de nationalité? Un peu d'histoire?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans histoire Divers Sécurité
commenter cet article

commentaires

Le pédagogue 02/02/2016 12:38

Le pédagogue :


Chaque institution étatique, ou dite étatique, édicte ses règles relatives à l’octroi et à la déchéance de la nationalité.
La nationalité relève de critères mis en place par l’institution étatique, ou dite étatique.
Il y a ceux et celles qui n’ont pas de nationalité, et qui sont dits apatrides.
D’autres par contre ont deux nationalités ou plus, et sont dits binationaux ou multinationaux.
En France par exemple, tout est fait pour que « la problématique de la binationalité » renvoie, par à une sorte de « réflexe de Pavlov », à ce qui est appelé « le monde arabe », c’est à dire « aux musulmans », donc « aux islamistes », et par conséquent « aux terroristes ».
Ce n’est donc pas une nouveauté mise en relief par les bavardages en ce moment, dans la sphère dite politique, sur la déchéance de la nationalité aux binationaux.
C’est beaucoup plus profond.
« La problématique de la binationalité » est utilisée « afin de tenir les français en alerte ».
Il s’agit pour ceux et celles qui se chargent « de tenir en alerte », de rappeler aux français que les musulmans dits français, ont une autre nationalité qui « met la France en danger ».
Autrement dit, les musulmans ne peuvent pas être français, car ils ne rejettent pas « ce qui est un danger pour la France ».
Ils ne rejettent pas l’Islaam.
« La problématique de la binationalité », est incorporée au fonds de commerce alimenté et entretenu par des multinationaux qui, depuis des lustres, veulent en finir avec l’Islaam, et usent de tous les moyens dont ils disposent, pour continuer les innombrables agressions contre les croyants et les croyantes.

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher