Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

"Grand-Paris-Seine-Aval". IL Y AURA BIEN UNE AUGMENTATION DES IMPÔTS.

26 Septembre 2015, 18:00pm

Publié par Marc Jammet

Numéro 100 de ma letre d'informations municipales.

Au menu: Grand-Paris-Seine-Aval, le débat sur la laïcité à laquelle je participe le 10 octobre prochain, le compte-rendu succint du dernier conseil municipal de Mantes la Jolie.

 

Réunis en séminaire début septembre, les maires des 73 communes concernées et certains élus (tous n’avaient pas été invités) ont « planché » sur la nouvelle communauté d’agglomération que veut nous imposer le gouvernement.

 

A l’ordre du jour notamment, la fiscalité.

C’est que, si la CAMY ne lève pas d’impôts directs auprès des habitants, ce n’est pas le cas des autres collectivités territoriales aujourd’hui.

 

Auditionné (à quel prix ?), le cabinet de Monsieur Edouard JULLA va faire des propositions à chaque commune pour que la somme des impôts locaux (communauté et commune) n’augmente pas en octobre 2016.

En clair, comme la nouvelle communauté va lever une nouvelle ligne d’imposition locale, il va proposer aux communes de baisser leurs propres taux.

 

C’est séduisant MAIS … comment fera Mantes-la-Jolie qui n’arrive déjà plus à boucler son budget ?

 

Rassurez-vous. Son cabinet précise que, dans chaque commune, la majorité politique en place sera libre ou non de suivre cette proposition !!!!

Avec les élus qui ont le courage de s’opposer réellement à ce projet (comme Jean Delarue des Mureaux, Ghislaine Senée maire d’Evecquemont, Martine Chevalier maire d’Issou …), nous comptons bien poursuivre notre action.

Bien à vous

   Marc Jammet.

 

Samedi 10 octobre à 15h00.

Au local commun résidentiel

64 rue M. Braunstein à Mantes la Jolie

 

Avec mes amis de l’association UNE GAUCHE DEBOUT, nous avons le plaisir de vous inviter au débat que nous organisons sur le thème :

La laïcité ? La réhabiliter pour mieux vivre ensemble.

 
 
"Grand-Paris-Seine-Aval". IL Y AURA BIEN UNE AUGMENTATION DES IMPÔTS."Grand-Paris-Seine-Aval". IL Y AURA BIEN UNE AUGMENTATION DES IMPÔTS.

CONSEIL MUNICIPAL DU 6 JUILLET 2015.

 

47 délibérations (!) à l'ordre du jour, c'était le menu du Conseil municipal du lundi 6 juillet (comme toujours, le maire préfère attendre le début des congés d'été avant d'ajouter certains dossiers).

 

On aura tout d'abord appris les démissions de Madame Cécile DUMOULIN de sa fonction de première adjointe et de Frédéric BOURGAULT de sa fonction de maire-adjoint. Des déclarations de démission (bizarrement?) applaudies par l'ensemble de la majorité.

            Le Conseil municipal aura été aussi l'occasion de voir à quel point l'opposition de la droite au projet gouvernemental de grande communauté d'agglomération (Grand-Paris-Seine-Aval, 400.000 habitants, 73 communes) n'était que factice puisque la majorité de droite (LR, UDI, MODEM) et les élus socialistes ont approuvé à la fois le périmètre proposé et la mise en œuvre de la fusion des 6 intercommunalités actuelles. 

Une belle occasion pour une nouvelle pirouette de Pierre Bédier qui, après déclaré dans la presse tout le mal qu'il pensait de cette nouvelle intercommunalité, a expliqué doctement que son expérience à la CAMY aidant, "il ne croyait pas à l'intercommunalité" mais ... que « ce n'était pas parce qu'on doutait que cela ne se faisait pas ».

Il s'est donc prononcé "POUR" en refusant au passage ma proposition de consulter les citoyens ainsi que, "pour faire bonne mesure" l'instauration de pôles de proximité que certains avaient proposé (pour lui, les électeurs ne sont jamais sans doute trop loin des élus).

Autre point important à l'ordre du jour: la programmation de la destruction du Centre commercial principal (mais aussi des deux autres: Fragonard et Lavoisier) qui seraient remplacés par des immeubles comportant des commerces en leur rez-de-chaussées. Pourquoi des immeubles en plein Val-Fourré alors que la droite a cassé plus de 1.000 logements sociaux dans le quartier? Pour obtenir des financements. 

La majorité de droite a enfin approuvé une modification du budget qui prévoit 2,8 millions euros de dépenses "imprévues" et 700.000 euros supplémentaires pour payer les intérêts d'emprunts toxiques (en gros, l'augmentation annuelle des impôts locaux que paient les Mantais depuis 2010) ainsi que la modification du financement du Pavillon 5 de l'Ile Aumône afin de développer l'offre de salle pour ... si, si, ça ne s'invente pas ... pour le quartier des Peintres (Monsieur Sidi El Haimer affirmant même que l'Ile Aumône se situait à proximité du Val-Fourré - A la nage sans-doute mais passer par le pont rajoute tout de même quelques kilomètres).

 

 

CENTRES COMMERCIAUX DU VAL-FOURRE

Le Conseil municipal a voté leur destruction

C'était sans-doute la délibération la plus importante du Conseil municipal puisque le maire demandait au Conseil municipal d'approuver la destruction du Centre commercial principal et sa reconstruction partielle flanquée de 250 logements.

Un projet présenté par le maire, puis par Raphaël COGNET (adjoint au maire chargé du commerce) à la fois comme le tout début d'un "processus en toute transparence" et héritier "d'un travail commencé depuis longtemps appuyé sur plusieurs études" (sic!). 

 

Le tout appuyé par la "montée au créneau" de Pierre Bédier qui, en réponse à mon intervention, justifiait que la rénovation urbaine n'a jamais prévu la réhabilitation des centres commerciaux (des "réhabilitations cosmétiques") et reconnaissait qu'on "avait ajouté du logement pour obtenir les financements".

Quant à la concertation, il l'estime parfaite puisque tout se fait avec les partenaires de Mantes-en-Yvelines (les habitants du Val-Fourré qui n'ont pas même pas été informés et les commerçants à qui visiblement on n'a pas présenté le projet sous cette forme comme devait l'affirmer leur représentant, Radouane ATROUSSY, malgré les tentatives du maire pour l'empêcher de parler, apprécieront sans-doute).

J'ai pour ma part insisté sur la nécessité d'une opération lourde sur ce centre commercial (qui risque maintenant la fermeture) dans la concertation la plus large et rappeler les responsabilités écrasantes de la droite locale qui a laissé pourrir la situation pendant 20 ans.

 

Devant l'absence de réponses du maire à mes questions précises, j'ai refusé de participer au vote.

 

"Grand-Paris-Seine-Aval". IL Y AURA BIEN UNE AUGMENTATION DES IMPÔTS.
"Grand-Paris-Seine-Aval". IL Y AURA BIEN UNE AUGMENTATION DES IMPÔTS.

Commenter cet article