Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 06:01

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

 

 

Le génocide de plus de 1 500 000 Arméniens, planifié et exécuté par le gouvernemt turc, en pleine Première Guerre mondiale, ne peut pas être contesté historiquement. Mais il n'est pas reconnu par les coupables de l'époque, d'abord par la Turquie qui l'a perpétré, mais aussi par ses alliés durant la guerre: l'Allemagne de Guillaume II et l'empire Austro-hongrois. Ce massacre, organisé méticuleusement de 1915 à 1917, n'est reconnu officiellement que par 23 pays. Les USA, Israël, la Grande-Bretagne, comme l'UE, n'ont pas un mot sur le génocide arménien.

Ce jeudi enfin, l'Allemagne, par la voix de son président Joachim Gauck, a reconnu pour la première fois le génocide arménien. Mais le chef d'état sera-t-il suivi par un vote du Parlement et par le gouvernement seul dirigeant du pays? Le Parlement autrichien a observé mercredi une minute de silence en mémoire du génocide. Le gouvernement autrichien s'engagera-t-il dans la reconnaissance du génocide?

La libre Amérique du prix nobel de la paix Obama n'est toujours pas dans le camp de la reconnaissance. C'est normal, vu les intérêts stratégiques que l'OTAN, le bras militaire international US, possède en Turquie, son allié des plus fidèles. C'est normal toujours, vu que la Turquie et les USA ne reconnaissent pas plus la Cour pénale internationale..

 

Et la France, ce pays des droits de l'Homme, avec le génocide arménien? Certes, les survivants y sont acceuillis et bénéficient d'un statut de réfugiés politiques en 1920. Mais la loi sur le génocide, adoptée définitivement le 23 janvier 2012, est rejetée par le Conseil constitutionnel de notre mauvaise république. François de l'Elysée est toutefois présent aux cérémonies commémoratives en Arménie, ça ne mange pas de pain.

Surtout, le Parti socialiste glorifiait le mouvement des Jeunes-Turcs qui dirigeaient l'empire Ottoman avant-guerre. Après le 11 novembre 1918, lors du partage impérialiste du monde attribué aux vainqueurs, la France coloniale s'empare de la Syrie. Devant les velléités d'indépendance qui s'y font jour, elle en sépare le Liban et réprime le pays dans le sang. Puis, dans le même sens, elle signe un traité avec la Turquie vaincue, lui cédant une partie de la Syrie. Ce qui induisit, le 11 février 1920, le massacre de 30 000 Arméniens qui s'y étaient réfugiés lors du génocide.

Syrie, Liban, Turquie, Arménie, une histoire d'hier et toujours présente aujourd'hui.

Cette photo de cadavres d'Arméniens fut transmise en 1915 à Henry Morghentau, ambassadeur des USA en Turquie, quand l'Amérique n'était pas encore en guerre. Elle fut publiée en 1919, dans Mémoires de l'ambassadeur Morgenthau. L'ambassadeur US écrit en légende : « Ceux qui sont tombés sur le chemin. Des scènes similaires étaient chose commune à travers toutes les provinces arméniennes, au printemps et à l'automne 1915. La mort dans toutes ses formes – massacres, famines, épuisement – détruisit la grande partie des réfugiés. La politique turque était l'extermination sous couvert de déportation. »

Cette photo de cadavres d'Arméniens fut transmise en 1915 à Henry Morghentau, ambassadeur des USA en Turquie, quand l'Amérique n'était pas encore en guerre. Elle fut publiée en 1919, dans Mémoires de l'ambassadeur Morgenthau. L'ambassadeur US écrit en légende : « Ceux qui sont tombés sur le chemin. Des scènes similaires étaient chose commune à travers toutes les provinces arméniennes, au printemps et à l'automne 1915. La mort dans toutes ses formes – massacres, famines, épuisement – détruisit la grande partie des réfugiés. La politique turque était l'extermination sous couvert de déportation. »

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans international
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher