Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Départementale 2015. Canton de Mantes-la-Jolie. Le Front national est nettement battu.

29 Mars 2015, 22:45pm

Publié par Marc Jammet

Départementale 2015. Canton de Mantes-la-Jolie. 

 

Le Front national est nettement battu.

 

Au deuxième tour de la départementale de Mantes-la-Jolie, le Front national est très largement battu.

Et je me félicite que celui-ci le soit également assez largement à Mantes-la-Ville qu'il a conquise il y a un an grâce à l'irresponsabilité des forces locales de gauche même si malheureusement Magnanville prend, du coup, la particularité douteuse d'être la seule commune à presque lui donner une majorité.

 

Pour les seuls candidats communistes qui, dès le soir du premier tour, s'étaient prononcés pour que l'influence du Front national soit la plus basse possible au deuxième tour, ce qui impliquait "de voter- sans aucune illusion - pour le candidat qui lui reste opposé dimanche prochain", c'est une bonne nouvelle qui ne peut cependant cacher la réalité: ce n'est qu'un moindre mal.

 

Un moindre mal qui n'enlève rien à la sanction du gouvernement socialiste qu'ont exprimé les électeurs de gauche en s'abstenant massivement dès le premier tour (59% d'abstention sur le canton, 62,5% à Mantes-la-Jolie).

 

Et, force est de constater que le message délivré le 22 mars n'atteindra pas son but.

 

Dès hier, le Président de La République a annoncé qu'il ne modifierait pas l'orientation de la politique qu'il mène: en clair, François Hollande continuera à mener une politique qui doit tout à la droite et ignore superbement les besoins exprimés par les citoyens au profit des financiers et du grand patronat.

 

Et il ne faudra pas compter, bien au contraire ! , sur le conseil départemental des Yvelines et ses 42 conseillers tous de droite pour s'y opposer - comme le montrent les réductions d'aides sociales qu'il a déjà opérées, les subventions publiques aux entreprises qui licencient ou encore les quelques 20 millions d'euros qu'il vient d'offrir au groupe CAUVAL avant même que le premier coup de pioche ne soit donné à une "marina" sur les décombres de l'entreprise DUNLOPILLO et ses 400 salariés (dont 100 emplois - tous intérimaires - ont déjà été supprimés).

 

Comme nous le disions dans notre circulaire: 

" Et nous savons bien que ce n’est pas en renforçant Pierre Bédier, le représentant de la droite, ou le Front national, que l’on commence à voir à l’œuvre à Mantes-la-Ville, que nous pourrons nous faire entendre.

Pour eux, pour le gouvernement, ce serait leur envoyer le signal qu’ils peuvent encore aggraver la politique que nous subissons.

Il n’y a rien à attendre de ce côté-là ! "

 

Demain comme hier et aujourd'hui, l'heure va donc être à la Résistance et à la construction non pas d'une alternance mais d'une véritable alternative politique qui ose enfin s'attaquer à la toute puissance de l'argent-roi et de ceux qui le détiennent.

 

Demain comme aujourd'hui, face à la droite et l'extrême-droite, les communistes du canton seront présents avec et pour les citoyens, à Mantes-la-Jolie pour combattre la droite, à Mantes-la-Ville pour en chasser le Front national, dans l'ensemble du canton pour développer les luttes.

 

Les manoeuvres politiciennes masquant ce que devraient être des repères politiques honnêtes livrant hier Mantes-la-Ville à une extrême-droite minoritaire, donnant aujourd'hui à cette dernière un niveau jamais atteint dans une commune qui se dit gérée à gauche montrent bien l'urgence de la clarté et du courage politique qui doivent revenir à l'ordre du jour dans notre canton.

 

Et j'appelle les progressistes à renforcer les communistes du canton et leur section pour agir plutôt que de subir!

 

Le 29 mars 2015

Marc Jammet

Conseiller municipal PCF de Mantes-la-Jolie

Les résultats du deuxième tour sur le canton et dans les cinq communes le composant

Commenter cet article